Anatomy for Sculptors est arrivé

Publié par le 25/06/2014 dans Articles, Sculpture | 2 commentaires |

Anatomy_for_sculptors

J’ai reçu hier dans ma boite aux lettre le livre Anatomy for Sculptors, par Uldis Zarins et Sandis Kondrats, issue d’un projet Kickstarter.

J’avoue être content des 50 euros environ investit dans ce livre ($50 + $15 de frais de port – UPS) pour ce beau pavé de 220 pages entièrement en couleur (couverture souple), extrêmement riche en images. D’ailleurs c’est aussi un point que certains vont considérer comme faible : beaucoup d’images et peu de texte. En fait, il doit y avoir 3 pages au total de texte en cumulant tout ce qui se trouve dans le livre… et encore !

Au final, j’avoue lire rarement le texte dans ce genre de livre, donc c’est pour moi plutôt un avantage, les images, très bien réalisées, sont bien plus riches d’enseignement. L’autre avantage est que les anglophobes ne pourront pas se plaindre que c’est incompréhensible pour eux !

Pour en revenir aux images, l’anatomie de tout le corps humain est couvert, du global aux détails, avec très souvent des illustrations en filaire en surimpression de vraies photos, rendant la construction anatomique très compréhensible. C’est d’ailleurs ce point qui m’a fait acheter le livre. L’anatomie Masculine et féminine est présente à part égale, avec des encarts vers les morphologies de tous types et âge, ce qui en fait un ouvrage assez complet.

C’est à mon avis un livre à posséder pour tous les artistes intéressés par l’organique et pas uniquement pour les sculpteurs, mais aussi les modeleurs et les dessinateurs. Il est possible de l’acheter sur la boutique du site, mais attention au prix normal de $95. Un des avantage des projets Kickstarter et d’avoir eu ce livre à moins cher.

anatomy2

anatomy1

Lire la suite

Les tags : , , ,

Imprimantes 3D low-cost : risques et challenges

Publié par le 04/01/2014 dans Articles, Impressions 3D | 0 commentaire |

Bientôt la fin des vases et pots en démo ?Bientôt la fin des vases et pots en démo ?

Le monde de l’impression 3D bouge beaucoup et ceux qui suivent Polysculpt. ycom le savent bien. Toutes les semaines, voir tous les jours, de nouvelles imprimantes 3D sont lancées sur les plateformes de crowdfunding comme Kickstarter. Ces nouvelles imprimantes sont moins chères, plus rapides, plus robustes, impriment dans de plus grand volumes, mais au final, que font -elles vraiment de plus, qu’apportent-elles aux consommateurs que nous sommes ?

Car la personne intéressée se retrouve devant une pléthore de modèles aux spécifications bien complexes. « Pourquoi prendre celle-la ? Et celle-ci a deux extrudeurs… mais l’autre, là, c’est une imprimante haute résolution, mais qui propose au final la même résolution que l’imprimante « Truc chose delta X3″ de type FDM ? » Et pour être franc, je me pose aussi ces questions assez souvent. Ajoutez par dessus la question d’acheter une imprimante déjà disponible ou supporter un futur projet collaboratif qui sera moins cher, mais peut-être au futur incertain et vous obtenez un joli cocktail d’interrogations.

Cet article ne va pas vous expliquer comment reconnaître une bonne imprimante d’une mauvaise ou quelle techno choisir (FDM, SLA/DLP,Delta, etc…), mais surtout expliquer en quoi certaines imprimantes vont peut-être disparîitre de l’horizon. Les sociétés/makers vont devoir mettre en avant certains points qui ne sont pas forcément ceux les plus évidents pour vous, mais aussi pour elles. Car le marché de l’impression 3D est vaste, mais il n’y aura pas de place pour tout le monde.

Lire la suite de l’article…

Lire la suite

Les tags : , ,

Ecorché 3DTotal : retour rapide

Publié par le 23/07/2013 dans Articles | 2 commentaires |

J’ai eu la chance aujourd’hui de pouvoir voir l’écorché de 3D Total dont je parlais dans ce précédent billet. Nous avons trois exemplaires sur notre stand au Siggraph qui sera offert en lots pour quelques heureux élus.

Mon premier avis est plutôt très bon, bien mieux que je le pensais. Le modèle est assez vraiment assez grand et je pense que les 2 cms gagnés en hauteur permettent de vraiment ressortir les détails du modèle. Je ne suis malheureusement pas le plus calé sur l’anatomie humaine, mais cela me semble dans l’ensemble correct, et assez proche de mes écorchés en provenance d’Anatomy Tools.

Mes deux seuls petits reproches sont la présence des points d’injections du plastique qui montrent que le modèle a été coupé de ses supports rapidement. Bon, je ne vous cache pas que cela se rattrape manuellement sans soucis et au prix proposé, il ne faut pas demander à ce que cela soit nickel. Et c’est vraiment un détail mineur. L’autre concerne les détails qui bien que présent et suffisants, ne sont pas aussi nets et précis que pouvait le montrer les rendus 3D. Honnêtement, ce n’est pas à frein à l’achat de cet écorché et seuls ceux qui ont suivit la campagne Kickstarter pourront remarquer ce détail… que j’ai constaté en regardant mon précédent billet et non en découvrant l’écorché !

J’attends maintenant le futur écorché féminin ! :) En patientant, quelques photos sur notre stand (cliquez pour voir en plus grand) :

pscom__R_9203

pscom__R_9205

pscom__R_9206

pscom__R_9207

Lire la suite

Les tags : ,

Boite de dialogue système en multi-écran

Publié par le 16/04/2013 dans Articles | 2 commentaires |

Si vous travaillez en mode double écran / multi-écran sur PC, vous avez peut être rencontré ce problème qui peut vite vous -pourrir- le quotidien dès que vous utilisez une application qui n’est pas sur votre écran principal : vos boites de dialogue système (messages d’erreur, fenêtres pour ouvrir ou enregistrer un document, importer, etc..) s’ouvrent toujours sur votre écran principal.

Je suis confronté à ce problème depuis relativement longtemps, mais je m’étais borné à toujours prendre ma souris ou faire appel à un raccourcis lorsque j’utilise ma tablette pour cliquer/valider/fermer ces boites… Sauf que l’usage de la Cintiq 22 à rendu ce problème de plus en plus problématique pour moi… et pour une fois, je me suis décidé à chercher la cause du problème.

Je me suis donc tourné naturellement vers un ami assez utile quand on se pose des questions, Google. Après quelques recherches, j’ai fini par trouver la solution : le pilote de la carte graphique. Eh oui, c’est lui le coupable !

dialogue_multiple_ecran

Comme vous pouvez le voir dans cette capture ci-dessus de mon pilote ATI, il y a une section, « Contrôle boîtes de dialogue » dans la partie Hydravision / Bureaux multiples ou les options par défaut mettent toujours ces boites systèmes sur l’écran principal…

J’avoue que je n’avais pas cherché ici, pour moi le driver vidéo ne devrait pas avoir le dessus sur la gestion des comportements systèmes… Mais bon, on est sur PC…

Pour les possesseurs de carte Nvidia, il semble qu’il y ait une option similaire dans le gestionnaire nView, section Fenêtre :

dialogue_multiple_ecran_nvidia

Je suis désolé, je n’ai pas trouvé la même capture en français, mais cela se trouve surement au même endroit.

Edit: Alexandre S. en commentaire apporte une correction: « Nview n’existe plus depuis longtemps en tout cas sur les derniers modèles… (C’est extrêmement dommage d’ailleurs.)
Reste la solution logiciel tiers comme ultramon etc. qui ajoute cette surcouche logicielle à Windows pour décider de où les fenêtres apparaissent et configurer des raccourcis custom. »

J’espère que cela pourra vous aider si vous êtes dans le même cas que moi !

Lire la suite

Les tags : , , ,

Essai de la Cintiq 22HD de Wacom

Publié par le 15/04/2013 dans A ne pas rater !, Articles, Tests | 34 commentaires |

wacom_title

Après un peu plus de deux mois d’utilisation, je vous propose un essai / retour d’expérience sur la nouvelle Cintiq 22 HD de Wacom, remplaçante de la longue lignée des Cintiq 21. D’un point de vu historique, j’utilise des tablettes depuis l’Inutos 1 de façon quasi quotidienne et j’ai eu toutes les versions suivantes, le tout couplé depuis quelques années à une Cintiq 12 que j’ai testé ici-même avec des passages plus ou moins long sur les autres modèles de Cintiq (18, 21 testée ici) et 24HD). Je vais donc vous présenter la bête, vous parler de ses qualités et ses défauts et vous dire surtout pourquoi j’aime cette belle machine, couplée avec un bras Ergotron.

Je ne reviens pas sur les principe de la tablette en profondeur, mais pour ceux qui ne connaissent pas le principe, c’est un stylet qui permet, associée à une tablette, de récupérer une information de déplacement, avec une gestion de la pression (2048 niveaux), de l’inclinaison et de la rotation, et le tout sans piles. Tous les logiciels graphiques peuvent en tirer parti et surtout, permettent de retranscrire numériquement des variations dans vos traits ou tracés similaires a ce que vous feriez avec un média traditionnel. L’avantage de la gamme Cintiq (gamme professionnelle avec les Intuos) est d’être associée avec un écran et donc de voir sous votre stylet ce que vous faites.

Donc que vous soyez dans la retouche photo, dans l’illustration, la création 3D et bien d’autres corps d’activité artistique, la tablette va vous permettre d’aller bien plus loin dans la sensibilité artistique et les Cintiq, d’être encore plus productif. J’en parle assez longuement dans mon précédent essai de la Cintiq 21 UX.

  >> Lire la suite de Essai de la Cintiq 22HD de Wacom

Lire la suite

Les tags : , , , , ,