Petites nouvelles du monde de l’impression 3D

Publié par le 04/11/2014 dans Articles, Impressions 3D | 0 commentaire |

hp-multijetfusion

Même si ce site n’est pas dédié à l’impression 3D, vous n’êtes pas sans savoir que le sujet est assez récurrent. Et comme tout bouge vite, je vous propose un petit article récapitulatif de ce qui se passe en ce moment.

HP se lance dans l’impression 3D

Ce n’était pas une nouveauté car HP l’avaient déjà annoncé, mais voici leur premier modèle d’imprimante 3D avec des échantillons et diverses vidéos. De l’impression couleur, qui va vite, qui est mécaniquement résistante et qui est (soit disant) précis. HP frappe assez fort pour sa première imprimante, exploitant son expertise dans l’impression jet d’encre dont est dérivé sa technologie d’impression 3D. Il reste maintenant à savoir quand sortira l’imprimante et à quel prix, tout comme les consommables. Il est bien connu que toutes les constructeurs d’imprimante font des imprimantes à peu cher mais assassinent les utilisateurs avec les consommables.

BotObject, l’imprimante FDM couleur

Voici une imprimante qui m’était totalement inconnue : la BotObjects. Cette imprimante FDM (par dépot de fil fondu) à la particularité d’être couleur… mais vraiment couleur, c’est à dire capable de mélanger ses couleurs. Certes, on est toujours avec la basse qualité du FDM, mais qui dit qu’à l’avenir cette solution ne va pas grandement s’améliorer…?

Attention avec le Crowdfunding.. ça passe ou ça casse !

Si vous êtes fan des Kickstarters et autres Indigogo et vous vous sentez l’âme d’un investisseur avec des projets alléchants, voici un projet qui à emballé des centaines de personnes, levé près d’un million et demi de dollars pour finalement couler… Petit rappel de l’imprimante 3D Buccaneer de Pirate 3D (à croire que le nom était predestiné..)

3D Pandoras : une copie des imprimantes 3D couleur ZCorp ?

La couleur est à l’honneur en ce moment avec un projet Kickstarter pour une imprimante couleur basé sur la même technologie que celle des ZCorp : la 3D Pandoras… mais pour $3,000. Certes, la qualité de la couleur n’est pas la, mais comme les imprimantes SLS, point de problèmes de support. Encore un début de technologie qui va devenir accessible à tous.

L’arrivée du SLS est pour bientôt !

Le SLS, impression basée sur un laser de forte puissance solidifiant localement une poudre est en bonne voie pour arriver chez les plus téméraires avec enfin plusieurs projets annoncés ou déjà lancés. Cette technologie, utilisée par de nombreux imprimeurs et industriels à l’avantage d’être précis, de proposer de nombreuses matières et surtout, de ne pas nécessiter de support. Seul hic, jusqu’à maintenant les imprimantes SLS étaient hors de prix pour le commun des mortels. Toutefois, de nombreux projets arrivent :

Les brevets étant tombés il y a peu, il est évident que d’autres projets similaires vont émerger, y compris de plus gros..

Et le métal ?

Le secteur de l’impression métallique avance moins vite, mais avance quand même avec Aurora Labs et son imprimante 3D S1 dont le projet à été annulé sur KickStarter. Cet abandon n’est pas pour cause de fonds non levés mais simplement pour breveter leur technologie tellement elle semble performante ! Sinon, il vous reste le plaquage de métal sur vos impressions 3D avec l’Orbit 1 dont le projet KickStarter est prévu pour Janvier 2015. Attention, le prix de la machine sera proche de celui d’une bonne imprimante 3D…

Quelques liens divers, discuté lors de la dernière rencontre du Club ZBrush & Co

Lire la suite

Les tags : ,

Imprimante 3D ProJet 1200 de 3DSystems

Publié par le 16/09/2014 dans Articles | 0 commentaire |

test-projet-1200

 

Si l’impression 3D de précision vous intéresse, Thomas RANDALL, Designer Bijoutier nous propose son retour sur l’imprimante 3D ProJet 1200 de 3DSystems. Cette imprimante DLP est destinée à la réation des modèles haute résolution et de petite taille, à un prix plutôt attractif.

Thomas vous fera découvrir les raisons de son choix, mais aussi la découverte de l’imprimante et son utilisation.

Note de Polysculpt : cette imprimante était présente lors du ZBrush Summit, il faut avouer qu’elle semble vraiment intéressante.

Lire la suite

Les tags : , ,

Anatomy for Sculptors est arrivé

Publié par le 25/06/2014 dans Articles, Sculpture | 5 commentaires |

Anatomy_for_sculptors

J’ai reçu hier dans ma boite aux lettre le livre Anatomy for Sculptors, par Uldis Zarins et Sandis Kondrats, issue d’un projet Kickstarter.

J’avoue être content des 50 euros environ investit dans ce livre ($50 + $15 de frais de port – UPS) pour ce beau pavé de 220 pages entièrement en couleur (couverture souple), extrêmement riche en images. D’ailleurs c’est aussi un point que certains vont considérer comme faible : beaucoup d’images et peu de texte. En fait, il doit y avoir 3 pages au total de texte en cumulant tout ce qui se trouve dans le livre… et encore !

Au final, j’avoue lire rarement le texte dans ce genre de livre, donc c’est pour moi plutôt un avantage, les images, très bien réalisées, sont bien plus riches d’enseignement. L’autre avantage est que les anglophobes ne pourront pas se plaindre que c’est incompréhensible pour eux !

Pour en revenir aux images, l’anatomie de tout le corps humain est couvert, du global aux détails, avec très souvent des illustrations en filaire en surimpression de vraies photos, rendant la construction anatomique très compréhensible. C’est d’ailleurs ce point qui m’a fait acheter le livre. L’anatomie Masculine et féminine est présente à part égale, avec des encarts vers les morphologies de tous types et âge, ce qui en fait un ouvrage assez complet.

C’est à mon avis un livre à posséder pour tous les artistes intéressés par l’organique et pas uniquement pour les sculpteurs, mais aussi les modeleurs et les dessinateurs. Il est possible de l’acheter sur la boutique du site, mais attention au prix normal de $95. Un des avantage des projets Kickstarter et d’avoir eu ce livre à moins cher.

anatomy2

anatomy1

Lire la suite

Les tags : , , ,

Imprimantes 3D low-cost : risques et challenges

Publié par le 04/01/2014 dans Articles, Impressions 3D | 0 commentaire |

Bientôt la fin des vases et pots en démo ?Bientôt la fin des vases et pots en démo ?

Le monde de l’impression 3D bouge beaucoup et ceux qui suivent Polysculpt. ycom le savent bien. Toutes les semaines, voir tous les jours, de nouvelles imprimantes 3D sont lancées sur les plateformes de crowdfunding comme Kickstarter. Ces nouvelles imprimantes sont moins chères, plus rapides, plus robustes, impriment dans de plus grand volumes, mais au final, que font -elles vraiment de plus, qu’apportent-elles aux consommateurs que nous sommes ?

Car la personne intéressée se retrouve devant une pléthore de modèles aux spécifications bien complexes. « Pourquoi prendre celle-la ? Et celle-ci a deux extrudeurs… mais l’autre, là, c’est une imprimante haute résolution, mais qui propose au final la même résolution que l’imprimante « Truc chose delta X3″ de type FDM ? » Et pour être franc, je me pose aussi ces questions assez souvent. Ajoutez par dessus la question d’acheter une imprimante déjà disponible ou supporter un futur projet collaboratif qui sera moins cher, mais peut-être au futur incertain et vous obtenez un joli cocktail d’interrogations.

Cet article ne va pas vous expliquer comment reconnaître une bonne imprimante d’une mauvaise ou quelle techno choisir (FDM, SLA/DLP,Delta, etc…), mais surtout expliquer en quoi certaines imprimantes vont peut-être disparîitre de l’horizon. Les sociétés/makers vont devoir mettre en avant certains points qui ne sont pas forcément ceux les plus évidents pour vous, mais aussi pour elles. Car le marché de l’impression 3D est vaste, mais il n’y aura pas de place pour tout le monde.

Lire la suite de l’article…

Lire la suite

Les tags : , ,